Les joueurs Du Monde. L.J.D.M
Bienvenue sur LJDM,pour être au courent des news,concours etc,venez vous inscrire et participez a la vie du forum svp,merci!


Forum sur les jeux vidéo consoles et PC, vous trouverez du manga,des VideoTests,des solutions complète, des walkthrough,des émissions divers etc..
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue a toi: Invité


Partagez | 
 

 NEC sort PC-Engine en 1987

Aller en bas 
AuteurMessage
admin wolfen
Admin
avatar

Messages : 1014
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 44

MessageSujet: NEC sort PC-Engine en 1987   Lun 6 Déc - 19:04




PC-Engine

NEC PC-Engine (1987) > Operation Wolf
envoyé par assomo5. - Regardez les tests, les trailers et les solutions complètes de jeux vidéo.
---------------------------
Fabricant NEC Corporation
Type Console de salon
Génération Quatrième
Date de sortie 22 novembre 1989
Fin de production1994
MédiaHuCard CD-ROM (en option)
Contrôleurs Manette de jeu
Unités vendues~ 10 millions et le Jeu le plus venduPC Kid
-------------------------------------
La PC-Engine (PCエンジン, Piishii Enjin?), connue sous le nom TurboGrafx-16 aux États-Unis, est une console de jeux vidéo 8 bits fabriquée par NEC Corporation et apparue en 1987 au Japon.En dehors du Japon et des États-Unis, la console a connu une existencerelativement confidentielle en étant peu ou pas distribuée.En avance sur son temps, la PC-Engine possède un processeur central8-bit et un processeur graphique 16-bit, ce qui fait qu'elle estgénéralement considérée comme une console de quatrième génération. C'est aussi la première console de l'histoire à disposer, dès décembre 1988, d'un lecteur CD-ROM en option. Elle a la particularité d'avoir été déclinée dans de nombreux modèles et de proposer 4 formats de jeux différents : HuCard, CD-ROM², Super CD-ROM² et Arcade CD-ROM².
Résultat de la collaboration entre l'éditeur Hudson Soft et le fabricant de matériel électronique NEC, la PC-Engine apparaît en 1987 au Japon, puis quelques années après aux États-Unis renommée en TurboGrafx-16 – en référence à son processeur graphique 16-bit.Concurrente de la NES de Nintendo et de la Master System de Sega qu'elle devançait techniquement et même parfois en termes de vente au Japon, la PC-Engine, pourtant simple console 8-bits, a plus souvent été comparée aux 16-bits Super Nintendo et Sega Megadrivetant la qualité de ses jeux était grande. Mais finalement elle connutson succès principalement au Japon car faute de bonne distribution sacarrière dans le reste du monde est restée marginale.Elle a été déclinée en pas moins de douze versions (des relookages) jusqu'en 1994 dont la célèbre, et maintenant pièce de collection, PC-Engine GT, deuxième console portable à écran couleur rétro éclairé.
La PC-Engine fut d'abord directement importée du Japon et généreraun engouement conséquent dans la presse spécialisée française (premièremention dès 1988), les boutiques spécialisées d'importation parisiennestelles que "Shoot Again" et chez les hardcore gamers. Mais malgré lemanque d'intérêt, de temps et de moyens de la part de NEC Japon pourdistribuer la console en Europe (trop occupés à préparer le lancementde la console aux USA), les français de Sodipeng réussirent à lesconvaincre de les laisser distribuer la console en France, ilsobtinrent carte blanche mais aucun soutiens de la part de NEC hormis lalivraison des consoles japonaises que Sodipeng devra modifier lui-mêmeaux normes françaises ! La France sera le seul territoire européen àjouir d'une sortie officielle de la PC-Engine.La PC-Engine est ainsi officiellement lancée en France le 22 novembre 1989 au prix de 1790 FF (390 € de 2009) sans jeu par SODIPENG[3].Cinq jeux accompagnèrent son lancement français. Sa distribution durantles fêtes de fin d'année 1989 fut très limitée, les grandes chaines derevente ne commencèrent à la vendre qu'en janvier 1990 : FNAC enjanvier, Auchan dès le 1er mars (à 1690 FF avec un jeu au lieu de 1790FF sans jeu à son lancement)... La console sans jeu passe à 1490 FF le1er mars 1990, à 1290 FF avec un jeu en septembre 1990, puis à 999 FFavec un jeu en mars 1991.L'aventure PC-Engine en France prendra fin avec la faillite deSodipeng au printemps de l'année 1993. Le directeur de Sodipeng àl'époque était Laurent Derennes[4].
Apparues respectivement en 1988 et 1991, les PC-Engine CoreGrafX (anthracite sérigraphiée bleue) et CoreGrafX II(anthracite sérigraphiée orange) ont, mis à part la sortie video passéede l'antenne à l'AV, les mêmes spécifications et un design similaire (àquelques détails près). La CoreGrafX fut le premier modèle de la gammeà être commercialisé aux États-Unis, sous l'appellation TurboGrafx-16.La Shuttle(1989) est une version "light" avec un nouveau désign, en apparence denavette. Elle ne possède pas de connectique pour le CD-Rom² (vial'Interface Unit) ou le Super CD-Rom².
En décembre 1989, entièrement compatible avec la ludothèque de la PC-Engine et destinée à un public plus aisé, arrive la SuperGrafX,dotée de 2 processeurs graphiques qui permettaient d'atteindre"l'arcade à la maison". Mais gardant les mêmes capacités sonores etsurtout du même CPU, ajouté au prix important et le faible nombre dejeux spécifiques (au nombre total de 5 !), cette console disparaîtravite des étals japonais.
En décembre 1990, la console portable PC-Engine GTapparaît au Japon. Dotée d'un écran de 2,6" pour une résolution de512x256 pixels, elle fait figure de "Rolls Royce des consolesportables". Elle peut de plus recevoir un tuner optionnel pour devenirune TV portable ! (Non disponible en Europe.)
En septembre 1991, la PC-Engine Duo,ou TurboDuo, est le premier modèle HuCard/Super CD-ROM² "tout en un"comprenant, en outre, une sortie casque et pouvant recevoir unebatterie et être associée à un mini écran LCD du même élégant designqui la caractérise.
En décembre 1991, NEC commercialise la version portable de la PC-Engine, la PC-Engine LT. Dotée d'un écran LCD de 4" repliable et d'un tuner TV intégré dans une coque grise. Mais l'impossibilité de la connecter à un Super-CD-ROM² ou quelqu' autre périphérique (Memory base 128, AV Booster...), ainsi qu'un prix record pour l'époque de 99 800 ¥ (675 €), font qu'elle ne fera qu'un succès d'estime.
Face à l'arrivée imminente de la génération 32 bits, NEC essaie derelancer l'intérêt de sa console star avec un nouveau modèle : la Duo-Rqui n'est simplement une déclinaison blanche (avec un léger relookage)de la Duo sans la sortie casque (mais doté d'un système optique plusdurable). La Duo-RXest sortie un an plus tard : le pad à 6 boutons ainsi que la présenced'une arcard-card intégrée sont les seules nouveautés de cette ultimeversion.Les déclinaisons américaines sortent en 1992, commercialisés sous la marque TTi (Turbo Technologies Inc.). La TurboDuo et la TurboGT sont incompatibles avec les versions japonaises à l'exception des CD.
La PC-Engine connectée au lecteur Super CD-ROM².
Le CD-ROM² System a été lancé le 4 décembre 1988 au Japon (en 1990 en France[5]). L'extension comprend un lecteur CD-ROM qui lit les jeux au format CD-ROM², les CD Audio et CD+G, mais elle étend également les capacités techniques de la PC-Engine (nouveau BIOS,64ko de mémoire vidéo). L'appellation américaine du périphérique estTurboGrafx-CD. Le lecteur CD-ROM se raccorde à la console via unadaptateur, l'Interface Unit (un socle horizontal).
Le Super CD-ROM² System a été lancé en décembre 1991 au Japon.L'extension, qui reprend toutes les spécificités de la version 2.0,comprend un lecteur CD-ROM (plus rapide) et étend encore les capacitésde la machine (nouveau BIOS, 256 Ko de mémoire vidéo) : le systèmepermet in fine de transformer la PC-Engine en PC-Engine Duo(sorti deux mois plus tôt), c'est-à-dire à la fois capable de lire lesCD-ROM² et les Super CD-ROM². Les possesseurs de la première générationde lecteur (CD-ROM²) ne sont pas oubliés et ils peuvent jouer aux jeuxSuper CD-ROM² en upgradant leur matériel avec la Super Card System 3.0.
En 1994,l'ultime évolution du système prend ici seulement la forme d'une mise àjour (pas de périphérique) grâce à la carte système Arcade Pro ouArcade Duo (selon modèle). Avec cette évolution, le cache CD est étenduà 2 Mo. Une vingtaine de titres seulement verront le jour au formatArcade CD-ROM², principalement des adaptations de jeux d'arcade comme Strider, Fatal Fury 2, Fatal Fury Special ou encore Art of Fighting.

  • CPU : un Hu6280 (dérivé d'un MOS 6502c) à 7.6 Mhz

  • GPU : Un HuC6260 16-bit et un HuC6270A 16-bit

    • RAM vidéo : 64 Ko
    • Couleurs : 256 couleurs sur 512 (hors sprites)
    • Résolution : 256x212, 320x256 et 512x256 (non officiels) pixels
    • Nombre de sprites : 64 sprites de 16x16 pixels affichables simultanément sur une même ligne de balayage
    • Les sprites ont leurs propres palettes de 256 couleurs sur 512

  • Son : 6 voies PSG programmables stéréo

    • ou 3 voies FM (2 opérateurs PSG pour 1 voie FM)

  • Support : HuCard au format carte de crédit et lecteur CD-ROM (CD-ROM² ou Super CD-ROM²) en option


_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ljdm.forumactif.org
 
NEC sort PC-Engine en 1987
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Guide] Donjon bulbes et sort de capture d'ames
» tirage au sort
» 6ème journée : Tirage au sort des matchs.
» [Sort du feu et du métal]Épées Ardentes de Rhuin et Lames...
» Quelques sort du Roublard, rien que pour vous :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les joueurs Du Monde. L.J.D.M :: LVL 1,L.J.D.M :: Les Consoles !-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit