Les joueurs Du Monde. L.J.D.M
Bienvenue sur LJDM,pour être au courent des news,concours etc,venez vous inscrire et participez a la vie du forum svp,merci!


Forum sur les jeux vidéo consoles et PC, vous trouverez du manga,des VideoTests,des solutions complète, des walkthrough,des émissions divers etc..
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue a toi: Invité


Partagez | 
 

 Nintendo sort Nintendo Entertainment System en 1983

Aller en bas 
AuteurMessage
admin wolfen
Admin
avatar

Messages : 1014
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 44

MessageSujet: Nintendo sort Nintendo Entertainment System en 1983   Lun 6 Déc - 19:20





--------------------------------------------------
Fabricant Nintendo
Type Console de salon
Génération Troisième
Date de sortie 15 juillet 1983
18 octobre 1985
Février 1986
1er septembre 1986 (région B)[1]
15 mai 1987 (région A)[2]
1987

Fin de production 1995
septembre 2003

MédiaCartouche
ContrôleursManette de jeu
Unités vendues62 millions [3
Jeu le plus venduSuper Mario Bros.[4

----------------------------------------------
La Nintendo Entertainment System, ou NES, est une console de jeux vidéo 8 bits du constructeur japonais Nintendo sortie en 1985 en Amérique du Nord et en 1986-1987 en Europe et en Australie. Son équivalent japonais est la Family Computer (ファミリーコンピュータ, Famirī Konpyūta?), ou Famicom (ファミコン, Famikon?), sortie quelques années avant, en 1983.Le succès de la console fut énorme au Japon et en Amérique du Nord, cequi aida à redynamiser l'industrie du jeu vidéo après le krach du jeu vidéo de 1983, et ce qui fixa les normes pour les consoles suivantes, du game design (le premier jeu moderne de plateforme, Super Mario Bros., était le premier jeu vidéo qui justifiait l'achat de la console à lui tout seul, c'est un killer game)aux procédures de gestion. La NES est également la première consolepour laquelle Nintendo alla au-devant des développeurs tiers.

L'histoire de la NES commence au Japon en 1983, elle se termine en 2003après être passée par tous les continents. Sa longévité est la plusimportante de toutes les consoles (devant l'Atari 2600 et la PlayStation)

Les débuts au Japon [modifier]


La Family Computer et ses deux manettes, accompagnés d'un Famicom Disk System, un lecteur de disquettes distribué uniquement au Japon.


Après avoir rencontré le succès avec une série de jeux d'arcade au début des années 1980, Nintendo planifia dès novembre 1981[5] la production d'une console de salon à cartouches interchangeables, un dispositif non inclus sur les Color TV Game. Sa conception commence en 1981 sous le nom de code Young Computer (Ordinateur Jeune). À cette époque, le président Hiroshi Yamauchia déclaré à ses employés : « Je veux une console dont les performancesseront telles que la concurrence ne pourra ni la copier, ni l'égaleravant au moins trois ans[6]. De plus, elle devra coûter moins de 10 000¥ (60) ». Masayuki Uemuraet son équipe conçoivent le système en faisant preuve d'ingéniosité eten économisant sur le moindre détail pour arriver aux exigences duprésident. Après deux ans de travail, elle sort au Japon le 15 juillet 1983 pour 14 800¥ (100€), accompagnée de trois portages de jeux d'arcade à succès de Nintendo : Donkey Kong, Donkey Kong Jr. et Popeye.La barre des 10 000¥ (60€) est dépassée, mais elle reste la machine lamoins chère de l'époque, et en prime la plus puissante du marché. Lesdébuts de la Family Computer (Famicom) sont plutôtdifficiles : pendant les premières semaines, beaucoup ont critiqué laconsole en la jugeant peu fiable, sujette à des anomalies defonctionnement et à de gros ralentissements. Après le rappel du produitet sa réédition avec une nouvelle carte mère,la popularité de la Famicom grimpe. Contre toute attente, elle estvendue à 500 000 exemplaires en deux mois, devenant la console la mieuxvendue au Japon vers la fin de l'année 1984[7]. Encouragé par ce succès, Nintendo tourne bientôt son attention vers le marché nord-américain.
À la conquête de l'Amérique [modifier]


La Nintendo Entertainment System, sortie en Amérique du Nord et enEurope, est différente de la Famicom notamment de par son apparenceextérieure et de son système d'insertion des jeux


Nintendo fait appel à Ataripour la distribution de la console, et commence les négociations,notamment pour la renommer « Nintendo Enhanced Video System ». Atarirefuse l'affaire[8] et décide de se concentrer sur sa propre console 8 bits, l'Atari 7800[9]. Nintendo choisit ensuite, pour lancer la console en Amérique du Nord, d'y ajouter un clavier, un enregistreur de cassettes, une manette de jeu sans fil et une cartouche spéciale BASIC, et la rebaptise « Nintendo Advanced Video System », mais ceci n'aboutit qu'à un échec[10]. Finalement, Nintendo dévoila sa version américaine de la Famicom en juin 1985 au Consumer Electronics Show (CES). Avec un aspect plus « tendance » et son nouveau nom, la Nintendo Entertainment System (NES)s'est avéré aussi populaire en Amérique que la Famicom au Japon. La NESjoua un rôle majeur dans la redynamisation de l'industrie du jeu vidéo,affaiblie par le krach du jeu vidéo de 1983. Au départ, elle est vendue à 50 000 exemplaires uniquement à New York,et devant le succès colossal, la compagnie approvisionne de nouveauxstocks dans tout le pays. Nintendo commence le 18 octobre 1985 à vendre en dehors des États-Unis, et en février de l'année suivante, c'est tout le nord de l'Amérique qui est approvisionné[11]. Nintendo sort simultanément dix-huit titres de lancement[12] : 10-Yard Fight, Baseball, Clu Clu Land, Donkey Kong Jr. Math, Duck Hunt, Excitebike, Golf, Gyromite, Hogan's Alley, Ice Climber, Kung Fu, Mach Rider, Pinball, Stack-Up, Super Mario Bros., Tennis, Wild Gunman, et Wrecking Crew[13].
L'arrivée en Europe [modifier]

Pour le restant de la décennie, Nintendo devint le leaderincontesté des marchés américains et japonais du jeu vidéo, et ses jeuxétablirent de nouveaux records de vente. Cependant, la console n'étaitpas encore implantée dans le reste du monde occidental. Ainsi, en Europe et en Australie, elle sortit dans deux régions séparées de vente, la « A » et la « B »[14].La distribution dans la région « B », se composant de la majeure partiedu continent européen, est le travail de différentes compagnies,Nintendo étant responsable de la plupart des sorties de cartouches. Laconsole sort en 1986 pour la région « B ». Mattel se charge de la distribution pour la région « A », comprenant le Royaume-Uni, l'Irlande, l'Italie, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, à partir de 1987. À partir de 1990, une branche européenne de Nintendo assure la distribution dans l'ensemble de l'Europe[15]. Au même moment, Sega concurrence la console de Nintendo avec sa Master System également dans de nombreux pays du monde. Mais en dépit de cette dernière, la NES est devenue en 1990 la console la plus populaire de l'histoire du jeu vidéo[16], Nintendo estimant en avoir vendu 62 millions d'exemplaires, et 500 millions de jeux à travers le monde[17]. La NES n'est pas disponible dans l'Union soviétique[18].
La fin de carrière [modifier]


La NES 2, ou AV Famicom, et sa manette « dogbone ».


Durant le début des années 1990, les fabricants remplacent leurs consoles par des systèmes à 16 bits, technologiquement supérieurs, comme la MegaDrivede Sega (connue sous le nom de Sega Genesis en Amérique du Nord). Lafin de la domination de la NES est due notamment à sa propresuccession, la Super Nintendo Entertainment System(SNES). Nintendo continue de soutenir la NES pendant la première moitiéde la décennie, hors Europe, sortant même une nouvelle version de laconsole en 1993, la AV Family Computer (AV Famicom) au Japon et la Video Game Beginners Console (NES 2) en Amérique, pour la rajeunir et corriger quelques erreurs de conception[19]. En 1995,en raison de ventes déclinantes et du manque de nouveaux jeux, Nintendoof America arrête officiellement la distribution de la console. Malgrécela, Nintendo of Japan continue de produire le nouveau modèle deFamicom, jusqu'à ce que la compagnie arrête officiellement saproduction en octobre 2003.Les développeurs ont donc cessé la réalisation de jeux pour la NES,mais un certain nombre de franchises et de séries de grandes qualitésont été adaptés sur de nouvelles consoles et restent populaires à cejour. Super Mario Bros., The Legend of Zelda, et Metroid de Nintendo sont des franchises qui ont fait leurs débuts sur la NES, de même que Megaman de Capcom, que la série des Castlevania de Konami, et celle des Dragon Quest et des Final Fantasy de Square Enix.Un marché de collectionneurs s'est développé dans les années suivantla « mort » officielle de la NES en occident, à partir de magasinsspécialisés, de brocantes à domiciles et de marchés aux puces, faisantredécouvrir la NES à de nombreux joueurs. Couplé à la croissance de l'émulation, la fin des années 1990 est presque un deuxième âge d'or pour cette console.
Les différents paquetages promotionnels [modifier]

Durant toute son existence, la NES est distribuée dans des paquetages promotionnels. La console reste la même, ainsi que son câble Péritel RVB,que son câble d'alimentation et que ses deux manettes, mais chaquepaquetage est empaqueté avec des jeux et des accessoires différents.Pour sa sortie en Amérique du Nord, la NES est distribuée dans deuxpaquetages différents. Le premier, le Control Deck, est vendu à 199.99$ (157€) et comprend le jeu Super Mario Bros.[20]. Le second paquetage, le Deluxe Set, est vendu à 249.99$ (196€) et est constitué d'un R.O.B., d'un NES Zapper et de deux jeux : Duck Hunt et Gyromite[21].Durant le reste de la durée de vie commerciale de la NES en Amériquedu Nord, Nintendo a fréquemment ressorti la console dans de nouveauxpaquetages promotionnels, pour profiter de nouveaux accessoires ou dejeux populaires. Ainsi le NES Action Set, un paquetage sorti ennovembre 1988 à 199.99$ (157€), remplace les deux premiers paquetages. Il comprend le NES Zapper et une version multicartouche de Super Mario Bros. et Duck Hunt[20].L'Action Set devint le plus vendu des paquetages promotionnels sortispar Nintendo. En décembre 1988, pour coïncider avec la sortie du Power Pad, Nintendo distribue le paquetage Power Set, comprenant l'Action Set, le Power Pad et l'ajout du jeu World Class Track Meet sur la multicartouche[22]. Le même mois sort également le paquetage NES Sports Set, incluant un NES Satellite, quatre manettes de jeu et une version multicartouche des jeux Super Spike V'Ball et Nintendo World Cup[23].Deux autres paquetages promotionnels contenant le modèle original dela NES furent commercialisés : le Challenge Set, qui inclut le titre Super Mario Bros. 3, et le Bundle Basic Set, incluant uniquement la console, ses câbles et les deux manettes[24].D'autres paquetages promotionnels voient également le jour en Europe,reprenant le contenu du Basic Set, en y ajoutant un jeu, comme lepaquetage Tortues Ninja qui contient le jeu Teenage Mutant Hero Turtles.Enfin, avec la mise sur le marché de la NES 2, Nintendo produit unnouveau paquetage promotionnel appelé Control Deck, comprenant lenouveau modèle de la NES, deux manettes de jeu refaites et une versionmulticartouche des jeux Final Fantasy I et Final Fantasy II.Sorti en octobre 1993, ce dernier paquetage est vendu 49,99$ (39€) etreste en production jusqu'à la fin de la NES. Il s'en est vendu unmillion d'exemplaires[21],[25].

  • Par souci d'économie, la première Famicom était rouge car le plastique rouge était le moins cher de tous à l'époque[26].
  • Avant la sortie de la Famicom, Yamauchi,dans l'idée de produire à moindre coût, proposa à de nombreusescompagnies d'électronique de leur acheter un lot de trois millions deprocesseurs pour 2 000¥ l'unité (14€). Ses interlocuteurs ne le prirentpas au sérieux (excepté Ricohqui accepta) car à l'époque, les ventes de consoles ne dépassaient pasles 30 000 exemplaires et parce que le coût de revient de cesprocesseurs était supérieur au double du montant proposé[27].
  • Nintendo vendait la Famicom à prix coûtant, ne jugeant pasnécessaire de gagner de l'argent dessus. Tous leurs bénéficesprovenaient donc des jeux[28].
  • À la fin des années 1980, un foyer japonais sur trois est équipé de la Famicom[29], et Nintendo est l'entreprise japonaise la plus rentable, devant Toyota[30].
  • Au total, 1 251 jeux ont été développés pour la console, tous continents confondus[31].
  • Elle était vendue en France à 1490 francs (345 € de 2009[32])[33].La différence de prix entre la NES et la Famicom est due aux coûtsd'exportation et aux différences matérielles des deux consoles.
  • En raison de sa forme, la manette de jeu de la NES 2 était surnommée aux États-Unis « dogbone » (littéralement « os de chien »)[34].
  • Au Japon, 39 titres ont dépassé le million d'exemplaires vendus


_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ljdm.forumactif.org
 
Nintendo sort Nintendo Entertainment System en 1983
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les joueurs Du Monde. L.J.D.M :: LVL 1,L.J.D.M :: Les Consoles !-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit